Oliverchris dreaming of Quebec

Welcome and Caribou sur mon Blog

 
 
  • Accueil
  • > QUEBEC et REUNION vers un jumelage

Maloya – communauté réunionnaise du Québec

 

Portrait d’expats :

http://www.reunionnaisdumonde.com/

 

Bertrand, Réunionnais à Montréal … témoignage

Après quelques années d’expérience professionnelle à la Réunion, Bertrand  quitte son île pour tenter sa chance ailleurs… Un passage par Paris et c’est le Québec. Un rêve d’enfance qui commence dans la douleur, puisqu’il enchaîne plusieurs petits boulots (couvreur, cuisinier) avant de pouvoir monter sa propre entreprise :  L’Agomery Inc, qui fait la promotion des Dom-Tom en Amérique du Nord.

Racontez nous votre parcours.
« J’ai fait mes études au lycée Roland Garros du Tampon, avant de suivre une formation en informatique de Gestion. Mes débuts professionnels ont eu lieu à la Réunion, dans une SSII -Lamina Editions-, où j’ai appris tout ce que je sais en informatique. J’ai ensuite participé à un concours de création d’entreprise avec la jeune pépinière de Pierrefonds. Classé parmi les cinq lauréats, j’ai dû abandonner ce projet (imagerie 2D/3D) car je n’ai pas reçu les subventions nécessaires pour continuer. Je suis alors retourné sur le marché du travail, chez SFR comme Ingénieur Développement. A la fin de mon contrat, j’ai décidé de quitter la Réunion pour Paris afin d’élargir mes perspectives d’évolution ».

Qu’avez vous fait à Paris ?
« J’y suis resté trois ans, travaillant d’abord en tant qu’analyste pour le leader européen de la distribution de matériels électriques puis pour les Editions ED. J’ai ensuite repris les cours pour obtenir une Maîtrise en Gestion de projet des systèmes d’informations. C’est à la suite de ces études que j’ai décidé de partir pour le Québec ».

Comment s’est passée votre arrivée à Montréal ?
« Je n’ai malheureusement pas trouvé d’emploi dans mon domaine. Alors j’ai fait des petits boulots afin de me familiariser avec la culture d’entreprise québécoise :  couvreur pour les toitures en bardeaux d’asvalte (un travail très dur je dois l’avouer) puis cuisinier dans une chaîne de restaurants. Je suis aujourd’hui président de ma propre compagnie, L’Agomery Inc, qui fait la promotion des Dom Tom en Amérique du Nord. Et bien entendu, la première région est la Réunion. L’autre objectif de la compagnie et de faire la promotion du Canada et ses provinces dans les Dom Tom. Je suis à la recherche de partenaires afin de développer mon activité ».

Avez-vous quelques anecdotes ?
« J’ai tout d’abord habité à Laval, sur la rive nord de Montréal dans un quartier résidentiel au bord d’une rivière : un vrai paradis. Je suis arrivé au mois de mars et la rivière était encore gelée ! Ma première conversation avec un Québécois fut épique. Il a dû s’y reprendre à plusieurs reprises avant que je commence à comprendre ce qu’il disait. Aujourd’hui j’habite à Montréal même, une île aussi, où la plage laisse la place au fleuve Saint-Laurent. C’est une ville très cosmopolite et l’on y rencontre des gens fantastiques. J’ai appris à m’ouvrir davantage aux autres, à découvrir et faire partager des cultures différentes. C’est un enrichissement personnel inestimable.
Au Québec, la majorité des gens ne connaissent pas la Réunion, ou bien ils ne l’associent pas à la France, ce qui est un avantage non négligeable. On a plus de facilité à discuter, à lier des contacts, car nous n’avons pas cette mauvaise réputation créée par les Parisiens. Donc, si vous venez vous installer ici, dites que vous êtes Réunionnais et tout ira très bien ».

Quel est votre regard sur la situation socio-économique de la Réunion ?
« Malheureusement l’île souffre encore du manque d’ambition des jeunes et de l’immobilisme des hommes politiques. La Réunion a un fort potentiel économique, d’une part grâce à sa position géographique et d’autre part, par son statut de département français. La plaque tournante de l’Europe dans la zone Océan Indien… Il y a encore beaucoup de choses à faire ! »

http://www.reunionnaisdumonde.com/index.php?akey=7514&do=portrait&sort_pays=Z05ZCA&sort_departement=0&sort_activity=18

L’actualité réunionnaise, sur RFO :

http://reunion.rfo.fr/

2512 Intense, un magazine réunionnais : http://www.2512.re/

Dans : QUEBEC et REUNION vers un jumelage
Par oliviermartin
Le 10 avril, 2008
A 15:30
Commentaires : 0
 
 
  • Accueil
  • > QUEBEC et REUNION vers un jumelage

Québec et Réunion tissent des liens économiques et touristiques

 

Les deux chambres régionales se sont rencontrées en début de cette semaine pour favoriser un jumelage entre Québécois et Réunionnais en vue de jumelages entre étudiants, de stages professionnels et de contrats de travail facilités.

Les uns rêvent du soleil des tropiques tandis que les autres s’imaginent patiner sur les lacs gelés …

http://www.clicanoo.com/index.php?page=article&id_article=178101  , article de presse :

Société

Opération séduction au Québec

CLICANOO.COM | Publié le 26 mars 2008

La jeune chambre de commerce de la Réunion est allée faire les yeux doux à son homologue québécoise. Un séjour instructif et fructueux.

 

Notre région a du talent. Encore faut-il le faire savoir au reste du monde. La jeune chambre de commerce de la Réunion s’en est chargée lors d’un déplacement au Québec, entre le 14 et le 29 février. Ainsi, l’association a noué de précieux contacts avec des entrepreneurs de la belle province. Une société canadienne de produits pharmaceutiques ayant de gros besoins en huile essentielle de géranium se dit prête investir dans les quatre prochaines années ici. Dans le secteur de l’environnement, une société de traitement des effluents est aussi intéressée, tout comme une société de vêtements fitness en fibres recyclables. Outre ces partenariats, l’association composée de bénévoles s’était fixé plusieurs autres objectifs annoncés lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée hier à la Maison régionale des sciences et techniques. Notamment un projet de jumelage entre les deux jeunes chambres, afin de constituer un réseau permettant d’ouvrir aux futurs diplômés réunionnais les portes du marché de l’emploi québécois. “Actuellement, 250 jeunes suivent une formation financée par le ministère de l’immigration québecois, a indiqué Dominique Oudin, membre de la commission Québec et chargé de l’agence de développement. Ils font tout pour que les Réunionnais restent là-bas.” Les secteurs concernés : aéronautique, informatique et santé, se portent bien. Des secteurs de pointe qui n’ont en rien occulté les fondamentaux de la région. Ananas, rhum et samoussas étaient également du voyage. “Nous avons rencontré des importateurs et des chefs cuisiniers, raconte Fabienne Ménégaldo, présidente de la fédération des jeunes chambres de commerce de l’océan Indien. Les Québécois sont prêts à payer plus cher un ananas Victoria, car ils ont l’habitude de consommer des fruits miniatures.” Des cinq à sept fructueux mais qui n’enlève rien à l’imperméabilité du marché soumis à un coût du fret trop élevé (l’ananas réunionnais se vend 8 € le kilo au Québec).

“LES QUÉBÉCOIS PRÊTS À PAYER PLUS CHER”

En revanche, l’ananas transformé peut trouver son chemin. Pour le rhum, le marché existe, mais là encore, il faudra passer par-dessus une barrière. L’agrément de la société québécoise (SAQ) en situation de monopole est indispensable. Mais la jeune chambre a désormais toutes les informations nécessaires. Sur le plan touristique, les VRP réunionnais ont évidemment vanté les atouts de l’île. Mais ils ont également pris des notes en matière d’écotourisme, nettement plus développé chez nos cousins du grand Nord. En fin d’année une petite délégation québécoise se rendra à la Réunion. Actuellement, 850 Réunionnais sont partis tenter leur chance au pays des caribous.

Dans : QUEBEC et REUNION vers un jumelage
Par oliviermartin
Le 27 mars, 2008
A 1:42
Commentaires : 0
 
 
 

polo67 |
rwandanostalgie |
SEFCO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stutzheim-Offenheim
| dahirafemmesmouridesbayefal...
| Saint-Michel les Portes